Elle se fait violer dans la cave

Sous les coups et les insultes, une femme brune doit se soumettre au désir brutal d’un hell’s angel. La scène se déroule dans une cave poussiéreuse, quelque part à la campagne. La femme poilue aux charmes défraîchis endure avec courage les derniers outrages. Pour les amateurs de sexe crade !


On découvre les deux protagonistes dans une vieille cave aux murs décrépis et poussiéreux. La scène met aux prises un hell’s angel aux longs cheveux gras, vêtu d’un blouson de cuir noir, et une femme brune encore jeune malgré ses seins flasques et son ventre zébré de vergetures. Dans ce décor sordide, elle porte étrangement talons hauts et bas fins. L’homme la tient fermement par les cheveux et la force à lui tailler une pipe baveuse. À la moindre esquisse de résistance, les coups pleuvent. Elle n’a droit qu’aux noms fleuris de « grosse salope » et de « chienne ». La pipe est sauvage, menée à une cadence infernale. Des filets de salive, épais comme du sperme, débordent des lèvres de la femme qui fait de son mieux pour enfourner la grosse bite raide de son bourreau. Quand il ne se fait pas sucer, il s’acharne sur l’entrejambe poilu de sa victime. Il lui doigte profondément le trou du cul ou lui bouffe goulûment la moule. Évidemment, le gros salaud ne va pas se contenter d’une fellation. La chatte et le cul poilu de la femme attirent ses mains et surtout sa queue. Avant de la prendre, il lui pince méchamment les tétons, soulève ses mamelles avachies. Malgré la douleur et l’humiliation, la femme ne peut réprimer quelques soubresauts de jouissance, tout comme quand il lui masse à pleine main la vulve humide et béante. Forcée à se mettre à quatre pattes, elle va se faire directement enculer sans ménagement. « Tu me fais mal, connard ! » gueule-t-elle pendant que le mec lui bourre le cul. En gros plan, la caméra filme le va-et-vient de la bite entre ses fesses, sa vulve poilue qui suinte de plaisir sous les coups de boutoir de l’enculeur prêt à lui lâcher la purée dans le rectum.