Le patron baise sa secrétaire durant l’entretien d’embauche

Patricia, jeune femme au physique avenant, se présente à un entretien d’embauche dans une boîte de com. Le patron profite de la situation pour la baiser dans son bureau. Heureusement, la candidate à la recherche d’un job n’est pas farouche et intéressée par une bonne séance de cul improvisée.


Patricia est une secrétaire de direction à la recherche d’un emploi. Elle se présente à l’entretien d’embauche vêtue d’un ensemble sombre et surtout d’un chemisier qui laisse deviner sa poitrine. Au début, l’entretien se déroule de façon très banale – âge, diplômes, expérience professionnelle, compétences en informatique… – jusqu’au moment où les questions du patron prennent un tour plus « personnel » : mensurations ? Patricia répond simplement 1 m 75, 85 B. 85 B ! Ces deux infos ont le don d’intéresser le patron. Il demande à voir et n’a pas besoin d’insister longtemps avant que la demandeuse d’emploi consente à baisser son chemisier et montre sa poitrine qui n’a vraiment pas besoin de soutien-gorge pour faire bonne impression : la paire de seins en poire est magnifique et les tétons bien dressés. Elle se laisse peloter sans résistance. Le patron curieux et entreprenant ne va pas en rester là. Après lui avoir caressé et sucé les seins, il suggère une petite pipe « pour le mettre de bonne humeur ». Comme Patricia s’offusque un peu de cette exigence, il lui présente la pratique comme courante dans les boîtes de com, surtout en France, et lui laisse entendre que cela ne pourra que favoriser son éventuelle embauche. Patricia accepte d’autant plus volontiers qu’à force d’être caressée, elle se sent elle aussi excitée et dans d’excellentes dispositions. Tout en parlant, elle masse à pleine paume la bosse qui déforme le pantalon du patron au niveau de sa braguette. De fil en aiguille, ils se retrouvent tous les deux à poil dans le bureau, à se lécher mutuellement, à se branler. Patricia a une petite chatte poilue et gourmande. Elle mouille assez pour se faire fister puis baiser en levrette. L’entretien s’achève par une sodomie profonde et une abondante éjaculation faciale. Espérons que Patricia décrochera un CDI ou un CDD, ou au moins un stage rémunéré de fornication au bureau !