Maria est une bonne femme de ménage poilue

Le maître de maison demande à sa femme de ménage de s’occuper d’un copain. Maria se plie aux ordres de son patron. Elle montre sa chatte poilue, taille des pipes, se fait baiser et enculer. Maria n’est pas seulement la bonne, elle est bonne !


Deux amis prennent un verre ensemble dans la cuisine américaine pendant que Maria, la femme de ménage, est en train d’astiquer le salon. La tenue de travail de Maria est plus qu’insolite : certes elle porte le traditionnel tablier blanc de soubrette, mais aussi des bas noirs, des escarpins à talons, une jupe noire très courte et un chemisier à fleurs quasiment transparent ! Maria est une femme mature, aux cheveux noirs bouclés, au visage déjà marqué par les ans. Le maître de maison appelle Maria à venir les rejoindre dans la cuisine. Après de rapides présentations, il lui dit d’entrée que comme le visiteur est un amateur de chattes poilues, il a naturellement pensé à elle pour assouvir son fantasme. Malgré ses faibles protestations, le patron force Maria à se renverser sur la table de la cuisine et relève sa jupe – elle ne porte pas de culotte ! – et, lui écartant les cuisses, la présente à son copain. C’est vrai que la chatte de Maria mérite le détour : la touffe noire est très fournie, les poils en sont longs et soyeux. Mais il n’y a pas que la pilosité qui est remarquable, Maria a aussi une moule large et charnue, bien ouverte, et un gros clitoris au capuchon luisant de mouillure. Comme nous, le copain savoure le spectacle. Après l’exhibition, place à l’action ! Toujours aux ordres de son maître, Maria commence par tailler une pipe au visiteur qui arbore une bite longue et fine, puis le patron entre à son tour dans la danse en se faisant lui aussi sucer. Maria se laisse prendre au jeu et ne rechigne pas à la tâche. Allongée sur la table de la cuisine, les cuisses grand ouvertes, elle se fait enfiler par le visiteur. La bite s’enfonce dans sa moule comme dans du beurre. La vidéo nous gratifie d’une remarquable séquence de pénétration où se mêlent harmonieusement poils, muqueuses grasses et halètements… Maria jouit une première fois. La séance à trois se poursuit par une profonde sodomie où il se confirme que Maria a le cul aussi accueillant que le con, et pour finit par une double pénétration qui les mène tous les trois à l’orgasme!