Une chatte poilue fistée jusqu’au poignet

Un couple baise avec passion dans une chambre. Ils sont tous les deux en rut. La femme mûre à la chatte très poilue apprécie en particulier les caresses profondes. Son mari découvre ainsi son goût pour le fist. Alors il la fait jouir avec sa main entière dans le vagin velu.


Au début, la vidéo s’annonce banale : un couple qui baise devant la caméra dans une chambre. Sauf que la femme a une très grosse chatte poilue qui lui couvre le bas-ventre, envahit la raie des fesses et l’entrejambe. Sauf qu’elle est habillée super sexy en jupette noire ultra courte, chemisier rouge, bas noirs et porte-jarretelles. Sauf que c’est surtout elle qui est pressée de baiser et qu’elle le fait savoir. Pendant qu’il la déshabille, elle admire les fesses de son mari et lui doigte l’anus. Elle le supplie aussi de lui lécher le trou du cul et lui roule des gamelles baveuses en se branlant la chatte à pleine main. Heureusement, le mari ne perd pas son sang-froid et prend son temps. Une fois sa femme déshabillée, il la caresse partout, lui lèche la raie du cul et se réjouit de sa chance d’avoir épousé une si belle salope. Il lui promet même de lui offrir prochainement un gang-bang ce qui a le don d’exciter encore plus son épouse lubrique. À quatre pattes sur le lit, cambrée à l’extrême, elle écarte les fesses et ouvre en grand sa boutique d’amour : sa moule qui bâille, son anus qui palpite, sa somptueuse touffe châtain. Mais c’est alors qu’elle lui lèche la bite et les couilles que la vidéo prend tout son intérêt. En effet, suçant son mec à pleine bouche, la voilà qui commence à se fister. Il n’en revient pas, c’est la première fois qu’il voir sa femme de livrer devant lui à cette masturbation profonde ! Il veut essayer lui aussi, même si sa main est d’un tout autre calibre que celle de sa femme. Pas de problème : elle est tellement excitée et grasse que sa vulve s’ouvre en grand, se dilate et engloutit la main jusqu’au poignet. Il ne va pas se contenter de la pénétrer, il va aussi la baiser manuellement et, en pleine frénésie érotique, elle lui demande même, pour faire bonne mesure, de lui ajouter deux doigts dans le cul…