La chatte de Marine a une belle fourrure noire

Marine est une habituée des castings pornos. Elle est surtout recrutée pour sa motte noire très touffue. Elle sait la mettre en valeur, s’en servir pour faire bander les mâles et joindre ainsi l’utile à l’agréable.


Dehors il fait si froid que Marine est arrivée vêtue d’un épais manteau de fourrure mais dès qu’elle est dans l’appartement douillet et qu’elle ôte son manteau, elle devient d’un seul coup beaucoup plus sexy : hautes bottes de cuir, robe courte et bas noirs… Avec ses longs cheveux noirs bouclés, l’ensemble est irrésistible. Familière des castings pornos, Marine obéit docilement aux indications du caméraman : écarter les cuisses, retrousser sa robe, montrer sa chatte poilue… Elle sait faire, et elle le fait bien. Tout comme s’asseoir sur une chaise, ouvrir la braguette d’un mec debout à ses côtés, sortir sa bite, s’en saisir et lui sucer le gland, lui lécher la hampe et les couilles… Surtout s’attarder sur le gland pour le faire bander. Débarrassée de sa robe, Marine dévoile une petite poitrine aux mamelons dressés et bien sûr sa fantastique chatte anthracite. Rien qu’à la regarder, le mec est en rut. La bite du bandeur dans une main, l’autre sur sa chatte, elle lui roule à pleine bouche une pelle juteuse. Il bande à mort ! Un soixante-neuf d’enfer – lui dessous, elle dessus – achève de le rendre fou de désir. La langue et les lèvres sur la vulve grasse de Marine, la touffe épaisse lui caressant les joues et le menton, le nez dans la raie du cul envahie d’un buisson de poils, un doigt fureteur dans l’anus de la belle, tous les sens du lécheur sont en alerte. En matière de pilosité, Marine aussi est gâtée : le mec a le torse et le ventre couverts d’une virile toison. Deux belles bêtes à fourrure. Ces deux-là sont faits pour s’entendre. Baisée ou enculée, Marine adore la bite qui la pistonne et la fait jouir. C’est dans sa bouche ouverte comme un calice qu’il éjacule et lui fait don de son sperme amoureux…