On baise direct dans la boîte à Kinder à la campagne

Deux amants se retrouvent secrètement à la campagne dans une grange à foin. La femme est mariée et trompe son mari. Ils sont si pressés de forniquer qu’ils font ça à même le sol tapissé de paille. Quand la vache doit se faire prendre, le taureau se fait pas prier pour y aller!


Le rendez-vous du couple adultère a lieu dans un coin reculé de la campagne, dans l’ombre d’une grange aux murs faits de planches disjointes et au sol de terre battue recouvert de paille. La femme est habillée d’une jupe plissée bleu clair, d’un chemisier noir et de bottines en daim. A priori rien de très sexy, sauf que sous sa jupe sage, elle cache une chatte très poilue qu’elle abandonne volontiers aux caresses pressantes de son amant. Ils ont tous les deux une quarantaine d’années. Lui, déjà un peu chauve, porte la barbe ; elle est brune avec des cheveux bouclés. Comme la femme est pressée pour ne pas attirer les soupçons de son mari, ils ne perdent pas de temps en préliminaires et autres pelotages inutiles. Droit au but ! comme on dit à l’OM ! Et le but, c’est la chatte poilue de la femme ou la grosse bite de l’amant. Accroupie sur la paille, elle a sorti du pantalon de tergal la grosse queue de son amant qu’elle suce avidement. Tout en lui tétant le gland ou en avalant à pleine bouche le membre à gros calibre, elle se passe les doigts dans la fente déjà bien ouverte entre ses cuisses écartées. Quand ils sont tous les deux bien excités, elle se remet debout, retrousse sa jupe et lui présente ses fesses nues. Il la prend comme ça, debout, tout simplement. Pas la peine de se déshabiller, seul compte l’emboîtement de leurs sexes en rut. Tout en la fourrant, il la traite de salope et elle prend le mot comme un compliment. C’est vrai qu’elle aime son amant et surtout sa bite. Elle la veut par tous les trous : dans sa bouche, dans son vagin et aussi dans son cul ! D’ailleurs, elle a l’anus tellement gras qu’il n’a pas besoin de la lubrifier pour la sodomiser au plus profond. De bien belles images immorales comme on aimerait en voir plus souvent !